Le marché des compléments alimentaires, en croissance depuis maintenant 10 ans, ne s’est jamais aussi bien porté. La consommation de ces produits se démocratise et les consommateurs en redemandent. Revenons sur les chiffres clés de ce marché. Quelles sont les catégories qui performent aujourd’hui ? Quel est l’impact de la crise du Covid-19 ?

Un marché global en croissance et prometteur

Le futur du marché mondial des compléments alimentaires est encourageant, avec des prévisions à hauteur de 250 milliards € pour 20241. Des prévisions ambitieuses ! En effet, ce chiffre se rapproche du marché des cosmétiques à cette même date.

L’Europe suit la tendance mondiale, avec un marché lui aussi conséquent. Les dernières données sont à hauteur de 12,6 milliards € en 20192, avec une croissance de près de 5 % par rapport à 2018. En tête du marché, on retrouve l’Italie, l’Allemagne, puis la France. En Italie, le choix des produits naturels est très culturel, et les compléments alimentaires sont largement prescrits par les praticiens.

En France, le marché des compléments alimentaires représentait 1,9 milliards € en 20193, avec une croissance de 1,3% par rapport à l’année précédente. Mais quelles sont les catégories qui performent ?

Les promesses en tête du marché des compléments alimentaires en France

Nous nous intéressons plus précisément aux circuits pharmacie et parapharmacie, soit 58% du marché total. En fin d’année 2019, ils représentaient 1.1 milliards €, avec une croissance de 2,6% par rapport à l’année précédente4. Sur le podium des segments qui performent le mieux : digestion, stress/sommeil, vitalité et immunité.

  • Le marché de la digestion, toujours en vogue

Nous en parlions dans cet article, le marché de la digestion n’a eu cesse de performer ces dernières années. 1 Français sur 2 souffre d’ailleurs d’au moins un type de troubles digestifs5. Des maux et inconforts fréquents qui soutiennent le marché de la digestion. Dans cette catégorie, végétaux et ferments lactiques tirent le marché vers le haut. Les probiotiques bénéficient d’une forte notoriété et de belles actions de communication ces dernières années.

  • Le marché du stress sommeil « ne dort jamais »

Les rythmes de vie modernes sont devenus frénétiques engendrant du stress et impactant parfois le sommeil.  Avec de tels changements sociétaux, les consommateurs sont à la recherche de solutions naturelles. Ils se tournent logiquement vers les compléments alimentaires. Ce marché hyper-segmenté (surmenage, fatigue physique et psychique, travail en décalé…) est assez dynamique, avec une croissance de 7 % l’an passé. Pour en savoir plus, consultez notre article à ce sujet.

  • Le marché saisonnier de l’immunité et de la vitalité

Si la promesse « tonus » représente la plus grosse partie de ce marché, c’est cependant l’immunité qui est en croissance. Ces 2 segments sont d’ailleurs à l’origine du marché des compléments alimentaires. Multi-vitamines, plantes ou encore produits de la ruche sont en effet de grands classiques. Ces produits saisonniers constituent le réflexe des consommateurs. On rappelle d’ailleurs que la plupart des compléments alimentaires sont consommés l’hiver et sous forme de supplémentation.

  • Des compositions plus « vertes »

De manière générale sur le marché des compléments alimentaires, les plantes sont les grandes gagnantes des compositions. Elles constituent 41% du marché4, et il s’agit surtout de l’ingrédient le plus contributeur à la croissance. Pourquoi le marché des plantes est en pleine croissance ? Nous y répondons ici.

Comment le covid-19 a-t-il impacté le marché des compléments alimentaires ?

Cela n’aura échappé à personne : la crise sanitaire actuelle a des conséquences sur tous les secteurs. Mode, beauté, santé, alimentation… Toutes les activités y sont confrontées.

Concernant le marché des compléments alimentaires, il a bénéficié du comportement des consommateurs : on note une croissance globale du chiffre d’affaires de 10%6. Plus précisément, le segment « immunité » a vu ses ventes augmenter de près de 80 % en pharmacie. La catégorie « toniques » connait également une croissance de 10%.

En revanche, on note un retard sur des catégories « beauté » pourtant de saison, comme la minceur ou le solaire. En pharmacie, la catégorie minceur était déjà en berne l’année précédente, à -5.2% en novembre 2019. En effet, la promesse minceur se confronte aux grandes tendances d’acceptation de soi, et de manger sain, où l’heure est plutôt aux rééquilibrages alimentaires qu’à la supplémentation.

En termes de circuits de distribution, les ventes en ligne sont évidemment les grandes gagnantes de ces derniers mois.

Au regard de cette période, l’impact nous semble plus conjoncturel que structurel. Cette crise, aussi inédite soit-elle, ne remet pas en cause la poursuite de la croissance sur ce marché. En effet, l’intérêt des consommateurs pour les compléments alimentaires est grandissant. Ils sont toujours plus nombreux, et ont une vision naturelle et positive des compléments alimentaires. Ainsi, le marché se fait plus innovant que jamais, pour répondre aux besoins de chacun.

 

Vous souhaitez vous lancer sur ce marché ? Contactez nos experts pour vos projets de développement et de fabrication de compléments alimentaires.

 

 

Sources
[1] Actifs n°67, Marché mondial : bientôt 250 Milliards € ?, 2019 (d’après Grand View Research Inc)
[2] IQVIA, Les tendances actuelles du marché des compléments alimentaires, 2019 – Ventes CA Sell-out et Volume – CMA Novembre 2019
[3] Synadiet, marché des compléments alimentaires, 2019
[4] IQVIA, Les tendances actuelles du marché des compléments alimentaires, 2019 – Pharmacie + parapharmacie – CMA Novembre 2019
[5] IFOP, 2017
[6] IQVIA, Suivi de l’impact sur les ventes de la crise COVID-19, semaine 17, 2020
Partagez cet article :